Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cyril Fussy

Le menhaden (Brevoortia Tyrannus) est une des plus importantes (par le nombre) espèces de poissons et une base essentielle de la nourriture d'espèces plus importantes (en taille) que l'homme aime pêcher et consommer. L'espèce est en très rapide voie de disparition dans la rivière Neuse, en Caroline du nord (Etats-Unis).
Depuis 11 jours, les spécialistes auraient compté 50 millions de menhaden morts tandis que les autorités locales tentent de minimiser l'ampleur du phénomène en parlant de 8,5 à 12 millions (ce qui est déjà énorme) de menhaden morts tout en évoquant de possibles causes naturelles à ce massacre.
Evidemment aucun des (rares) scientifiques sur place ne souscrit à cette thèse et préfèrent se pencher vers des causes plus probables telles que la pollution des eaux. Pourquoi les scientifiques sont-ils si peu à analyser ce phénomène inquiétant? A cause d'une coupe de 200'000$ dans le budget de surveillance de la qualité des eaux, budget attribué à 6 appareils de mesure, qui n'ont mystérieusement pas été renouvelés, et une équipe de surveillants réduite de moitié.
Les premières conclusions évoquent une raréfaction des niveaux d'oxygène dans la rivière Neuse ainsi qu'un surplus de nutriments accompagnés d'une élévation de la température. On se demande bien ce qui pourrait "naturellement" causer une telle liste de catastrophes en 11 jours...
Pour se simplifier la tâche, l'organisme local de surveillance de la qualité des eaux a simplement arrêté de compter les cadavres de menhaden...
La rivière Neuse est régulièrement à la une des scandales environnementaux pour ses taux élevés de pollution dus à l'intensité des polluants venus de l'agriculture (engrais, etc.), mais aussi des nombreux parcours de golf en amont, déversés dans ses eaux boueuses.
A ce jour, seuls les médias locaux s'intéressent à ce phénomène qui s'étend désormais à la rivière voisine, la rivière Trent (Lawson Creek).
Le menhaden est une espèce clé pour la survie d'autres espèces en Atlantique, car à la base de leur nourriture.

wnct.com

Commenter cet article

ponta 31/07/2010 22:48



Heu...... Tant qu'il y aura des pangas à manger (miam miam)....


Nan je déconne (mais les pangas c'est super bon quand même).


Pas des poissons, mais j'ai fait remarquer à mon fils que les" arbres à papillons" ou budléias - pardon pour l'orthographe- n'ont plus qu'un ou deux malheureux papillons sur leurs fleurs alors
que dans mon enfance ça voletait de partout.