Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cyril Fussy

Le record de vitese au sol pour un véhicule électrique a été pulvérisé par une équipe d'étudiants qui a conçu la Venturi Buckeye Bullet 2 (vidéo plus loin) à cette fin.
Assistés de leurs professeurs, des étudiants de l'université de l'état de l'Ohio (OSU) ont conçu une véritable fusée terrestre propulsée à 487,6 km/h (ou 300 mph) par un moteur à oxygène et hydrogène développant 700 ch.
Techniquement, l'engin embarque 1 kg d'hydrogène sous 350 bars de pression et le système de refroidissement choisi était de la glace.
Ce qui frappe le plus c'est le rendement de ce moteur. Alors qu'un moteur atmosphérique traditionnel, polluant et puant, n'assure qu'un rendement réel de 12%, la pile à combustible permet d'efficacement transformer entre 60 et 80% de l'énergie poduite en électricité tout en ne dégageant que de la vapeur d'eau et de la chaleur, pas un seul gramme de CO2 ni autres particules lourdes ou à effet de serre.
Il est frappant de constater à quel point nous pourrions développer des solutions propres dans le transport automobile avec plus de bonne volonté. Si des étudiants sont capables d'atteindre de tels résultats, imaginons juste si l'industrie automobile investissait ses milliards dans la bonne direction au lieu de tenter constamment de tirer partie de la dernière goutte de pétrole qui subsistera sur notre belle planète qui étouffe.

source: enerzine

A de telles vitesses au sol (plus de 480 km/h) on peut logiquement se demander si ce type de moteur ne pourrait pas rentrer dans un avion. Un lieu commun très répandu consiste à nous faire croire que le pétrole est indispensable à faire voler les avions. Faux.
La preuve, parmi d'autres études, est donnée, parmi d'autres, par la faculté aéronautique et de l'espace (IFB) de Stuttgart, qui a annoncé la construction d'un engin volant à Pàc (pile à combustible) pour tenter de remporter le "Green Flight Challenge" organisé par la NASA.
Le concours parrainé par la NASA récompensera le vainqueur d'un prix d'1,65 million de dollars pour le premier avion en mesure de dépasser les 100 kilomètres par litre en équivalence carburant. L'avion devra par ailleurs couvrir une distance minimale de 320 kilomètres à une vitesse minimum de 160 km/h - en plus de satisfaire aux exigences de sécurité et de bruit.


source: enerzine

Vidéo du record de vitesse de la Venturi Buckeye Bullet 2:

Commenter cet article

Extincteur 24/06/2010 20:26



C'est clair que la pile à combustible gène les pétroleurs !!!


Mais ils vont y venir !!!


Sont pas si fous, ils savent prévoir un avenir qui les arrange !!!!