Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cyril Fussy

Une mère et sa fille traversent une période difficile d'incompréhension mutuelle. Sorti seulement dans quelques salles nord-américaines en mai 2012, le film de Patricia Riggen a reçu un accueil mitigé. Or, comme c'est parfois le cas, il mériterait qu'on s'y attarde un peu plus. J'avais par exemple beaucoup aimé "I melt with you" qui n'a pas attiré beaucoup de critiques positives, ni du public, ni de la presse. "Girl in progress" suit le même chemin douloureux et c'est pourtant une belle réussite à de nombreux points de vue.

 

http://cdn02.cdn.justjared.com/wp-content/uploads/headlines/2012/01/eva-mendes-girl-in-progress-movie-poster.jpg

 

Eva Mendes y interprète un rôle tout en retenue qu'elle épouse à merveille, alors que cette actrice talentueuse, capable de faire chavirer des cargaisons entières d'hommes et de femmes, pourrait jouer les Cleopâtre au cinéma. La petite Cierra Ramirez (17 ans) se glisse sans fausse note dans son rôle d'ado mirroir de sa mère. Mathew Modine n'a pas le plus beau beau rôle et ça lui va bien. Alors que Landon Liboiron, le Josh de Terra Nova, démontre qu'il pourrait être bien mieux employé à Hollywood avec sa gueule de beau gosse ténébreux.

 

La réalisation est fluide malgré quelques couacs maladroits qui se laissent digérer dans un scénario solide qui faute par des moyens de toute évidence limités. Bref, de bons ingrédients et une critique qui fustige les clichés du film, mais ces clichés sont justement relativement bien dénoncés en demi-teinte dans le scénario et il s'agit donc probablement d'une construction trop subtile pour éclairer un critique. Les gros clichés bien lourdingues qu'on retrouve par exemple dans des séries débilisantes comme "Desperate Housewives" ou "Sex & The City" ne semblent pas beaucoup gêner ces critiques alors que les efforts de finesse et de sensibilité de "Girl in progress" lui valent une volée de bois vert, c'est incompréhensible. Je n'ai pas jugé bon de prendre la plume pour avouer que je me suis endormi (2 fois!) devant "Batman: The Dark Knight Rises" tandis que ce genre de "petit" film me réjouit bien plus.

 

"Girl in progress" pourrait être noté "B" aux Etats-Unis ou "peut mieux faire" avec le cynisme de nos profs français, ce qui ne veut pas dire que c'est une mauvaise note... Je recommande ce film sensible et agréable (qui, certes, finit un peu en queue de poisson et aurait pu recevoir un traitement plus profond, mais je n'ai pas dit que c'était un chef d'oeuvre non plus) sorti en DVD il y a peu et qui ne mérite pas ces notes:

 

Rotten tomatoes: 28% pour 40 avis seulement...

IMDb: 4.7/10 avec 933 avis.

 

Bande annonce:

 

Commenter cet article