Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cyril Fussy

Alors c'est quoi cette bactérie que la NASA a pêché dans un lac désertique de Californie? GFAJ-1, c'est son doux nom, a été découverte dans les eaux extrêmement salines du Mono Lake. Cette bactérie bouleverse tout ce que la biologie a réuni comme théories jusqu'alors car elle utilise de l'arsenic, un poison pour les êtres vivants, dans ses liaisons ADN. 

 

newlife-bacteriaphoto.jpg

 

Selon Felisa Wolfe-Simon, qui est intervenu durant la conférence d'hier, les scientifiques connaissaient déjà des microbes capables de respirer de l'arsenic, mais le microbe découvert fait bien mieux puisqu'il utilise ce poison pour se construire. Les implications sont gigantesques pour notre compréhension de la vie et notamment de la vie pouvant s'épanouir dans d'autres mondes, des métabolismes qui ne doivent pas forcément ressembler à ce que nous connaissons sur terre. Ed Weiler de la NASA a déclaré à ce propos: "The definition of life has just expanded" (la définition même de la vie vient de prendre une autre dimension).

 

Une vidéo permet de comprendre comment la bactérie GFAJ-1 substitue le phosphore à l'arsenic pour se constituer.

 

Wolfe-Simon a précisé que ce qui importait le plus dans leur étude est que nos connaissances sur la façon dont peut naître la vie sont bouleversées, les scientifiques pouvant désormais partir à la recherche de nouvelles formes de vie et d'organismes qui n'emploieraient pas seulement de l'arsenic pour se construire mais d'autres éléments également.

Pamela Conrad, géobiologiste à la NASA juge cette découverte phénoménale car les scientifiques seraient en train de chercher la vie ailleurs avec les mauvaises bases. En effet, NASA n'a pas caché que cette découverte bouleverserait notre façon de rechercher la vie ailleurs dans l'univers.

 

Commenter cet article