Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cyril Fussy

Sam Cohen a conçu la bombe à neutrons dans le seul but de raser des populations entières en cas de guerre tout en laissant les infrastructures intactes.

sam-cohen.jpg

Ce n'est pas une légende urbaine et en plus ça ne marche pas son truc. Sam Cohen a été emporté le week-end dernier à l'âge canonique de 89 ans par un cancer de l'estomac.

On ne retiendra de son oeuvre que ses tentatives d'irradier des populations entières tout en laissant les colonnes de char et les bâtiments réutilisables, une bombe "propre" comme il aimait l'appeler. La bombe d'Hiroshima, elle, n'était pas propre à son goût. La bombe à neutrons par contre ça c'est la grande classe.

Si l'invention du physicien américain s'adressait en premier lieu à l'armée rouge, elle n'en fascinait pas moins le dirigeant communiste Nikita Krushtchev qui y voyait la possibilité extraordinaire de tuer un soldat sans tacher son uniforme qui pourrait alors être réutilisé. Génial et si économe. 

 

Mais le Pentagone a fini par démentir dans les années 1980 cette "propreté" fictionnelle de la bombe à neutrons. Plus tard, Sam Cohen mis la cause de ses idées abracadabrantes sur le dos de sa mère et de son obsession pour l'hygiène, dans ses mémoires intitulées: "Shame: Confessions of the Father of the Neutron Bomb" (La honte: confessions du père de la bombe à neutrons).

La Federation of American Scientists en a même appelé aux solutions de Freud pour classer les travaux du scientifique mentalement dérangé.

source

 

Bio:

Samuel T. Cohen (page en allemand) était un physicien né à Brooklyn le 25 janvier 1921. Il est décédé à Los Angeles (Californie) le 28 novembre 2010.

Après avoir obtenu son doctorat de physique à l'université de Californie à Los Angeles, il y a travaillé pour le projet Manhattan à partir de 1944 puis à la RAND Corporation en 1950. Il est connu pour avoir inventé l'ogive W70, ainsi que la bombe à rayonnements renforcés ou bombe à neutrons.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article