Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cyril Fussy

Critique cinéma

http://downloadallnow.com/wp-content/uploads/2012/02/The-Adventures-of-Tintin-2011.jpg

 

On peut dire que Spielberg & Amblin sont diablement actifs ces derniers temps et surtout très efficaces. Dernier en date sur les écrans, un Tintin plus vrai que nature et qui bouge, sorti le 21 décembre 2011. Il est presque impossible de critiquer un tel chef d'oeuvre si magnifiquement proche des albums de Hergé au plus petit détail près. C'est vivant, c'est drôle, c'est émouvant, c'est désuet comme un album de Tintin. Il n'est donc pas impensable de confier l'adaptation de Tintin à un non Belge quand c'est Spielberg qui s'y colle. Le début d'une longue série prometteuse (une trilogie normalement). D'ailleurs, de son vivant, Hergé, fan de Steven Spielberg et réciproquement, pensait déjà que seul Spielberg était capable d'une adaptation à la fois fidèle et passionnante.

 

Une seule chose, sur le plan esthétique, m'a un peu dérangé durant le film sur lequel Peter Jackson - et ses effets spéciaux signés Weta Digital - est aussi intervenu, les têtes sont trop grosses en proportion par rapport au reste du corps (en 2D, je ne l'ai pas vu en 3D ou IMAX 3D), sauf celle de Tintin qui est mieux proportionnée que celle de Haddock par exemple, affublé d'un corps rachitique. Un curieux phénomène d'angle (est-ce dû à la 3D?) qui parfois incite à se concentrer sur cet effet de miroir déformant au détriment du superbe rendu numérique. [Après avoir écrit cela, je suis quand même allé voir si c'était mes yeux mais non, plusieurs blogs parlent de ce phénomène dérangeant...]

 

Je me réjouis maintenant de le revoir mais en français, pour passer de Thomson & Thompson à Dupont et Dupond histoire de me replonger dans l'enfance... Mais à cause de ce curieux défaut je me demande si les producteurs ne vont pas choper la grosse tête pour la (les) suite(s)... (C'est nul, on est d'accord).

 

Note IMDb : 7.6/10 (plus de 48'000 votes)

 

Bande annonce:

 

Commenter cet article