Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cyril Fussy

Critique cinéma

 

http://static.cinebel.be/img/movie/poster/full/1007931_fr_we_need_to_talk_about_kevin_1316513434554.jpg

 

"We need to talk about Kevin" était en compétition à Cannes en 2011, mais le jury lui a préféré les errances oniriques étherées de Terrence Malick très loin de faire l'unanimité. L'accueil du public pour ce film sorti en salles le 2 septembre 2011 a été beaucoup plus unanime et mérité. Primé au Festival de Londres, "We need to talk about Kevin" se résume parfaitement dans cette phrase parue sur Le Monde: "Lynne Ramsay travaille au scalpel la relation intime d'une mère et de son enfant terrible".

 

La brillante cinéaste écossaise a su filmer le manque avec une rare maîtrise, se débarrassant de toute pollution sentimentale et mélodramatique jusque dans la sobriété des décors, des dialogues et du scénario. Manque d'amour, manque de communication, manque de compréhension, il manque tellement de choses à cette famille qui semble tout avoir à portée qu'on entre sans pincettes dans le malaise qui nourrit la relation de cette mère à son fils. Une relation impossible qui renvoit à l'interrogation qu'Evodius lance à Saint Augustin (De libero arbitrio): « Dieu n’est-il pas l’auteur du mal ? »

 

Peu de films ont attaqué le vaste et ancéstral sujet du libre arbitre avec autant de sobre et glaciale perplexité. La performance de Tilda Swinton, dans le rôle d'Eva, la mère, est saisissante et le travail de mise en scène d'une pureté remarquable au point de s'effacer dans le regard perdu d'Eva. Le film est aussi indigeste que l'omelette qu'elle se punit d'avaler, au moins autant que peut l'être le trouble qui agite cet enfant et la douleur de son acte odieux. Une réussite totale qui laisse le spectateur libre de combler tous les gouffres laissés à raison dans un film qui s'ingère comme on se plonge dans un roman. On comprend que l'auteur du livre, dont le film est adapté, ait fortement apprécié le formidable travail de Lynne Ramsay.

 

Note IMDb: 7.8/10 (7 127 votes)


Commenter cet article