Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cyril Fussy

Critique de film

 

http://www.torrentfrancais.com/images/films/31o2ce58rysiww4pfz0zyb9fzuk5.jpg

 

Après "Juno" et "Jennifer's Body", "Young Adult" est le troisième volet de l'exploration scénaristique de l'Amérique profonde par le phénomène Diablo Cody. Depuis "Juno" on parle d'un film écrit par la jeune scénariste comme si c'était son projet de A à Z. Phénomène curieux qui doit rendre jaloux bon nombre de scénaristes dont plus généralement le nom est oublié dans un coin du générique au profit d'un "t'as vu le dernier film de Brad Pitt?" lancé devant les zillions de machines à café de la planète. Alors, "t'as vu le dernier film de Diablo Cody?". Oui et je bâille encore.

 

Tout comme Brad Pitt ne "fait" pas de film, "Young Adult" est un film de Jason Reitman qui avait déjà signé "Juno". La réalisation du Canadien et fils d'Ivan n'a guère changée. La photo nous plonge dans une Amérique grisâtre bien éloignée des flamboyants sourires hollywoodiens de 99% des séries et films étasuniens qui aiment oublier qu'un habitant sur deux du Land of the Free est obèse. Grâce à Diablo Cody le spectateur est vite entouré du vide culturel caractérisant la population d'un bled perdu du Minnesota appelé Mercury, à quelques brasses de Minneapolis. L'histoire se résume en un tweet: retourner avec un ex c'est comme fouiller le cendrier à la recherche d'un vieux mégot.

 

Si le scénario est solidement construit autour d'une histoire sans intérêt, il faut tout de même admettre que ce film représente tout ce qui ne m'intéresse pas au cinéma. Des personnages bien trop proches de la réalité et une ambiance qui plombe tous mes rêves et espoirs une fois les quinze premières minutes de film passées. Si passer une semaine en compagnie d'une pétasse du Midwest est votre truc, comme cela semble être le cas des amateurs du site que j'aime détester Rottentomatoes, vous allez adorer. Si vous aimez aller au cinéma, comme moi, pour rêver un peu vous allez exiger le remboursement. Pourtant, le rôle de la pétasse de compétition confié à Charlize Theron offre à l'actrice un terrain de jeu idéal pour déployer tout son talent. Mais "Young Adult" a autant de chances de séduire un public non étasunien que Cocoricocoboy de franchir les frontières gauloises. Parler d'Oscar pour ce film soporifique me laisse songeur. L'intention du film (la jeune adulte qui vieillit mais ne grandit pas) est, je trouve, complètement ratée et rien dans le scénario ne vient sauver la mise.

 

Note IMDb: 6.8/10 (plus de 16'000 avis).

Tomatometer: 81% (wtf ???).

Sur les écrans français depuis le 28 mars 2012.

Note AlloCiné: 2,7/5.

Bande annonce (VO st FR):

 

Commenter cet article